Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > LEL

LEL

Le rayonnement lumineux émis par des accélérateurs, dit « rayonnement synchrotron », est utilisé dans des domaines aussi divers que la physique, la chimie, la biologie, la géologie ou l’étude non destructive d’œuvres d’art.

Ce type de rayonnement peut être obtenu sur une large gamme de longueurs d’onde, de l’infrarouge jusqu’aux rayons X. Observé au milieu du XXème siècle, il a suscité un vif intérêt de la part de la communauté scientifique et son utilisation est maintenant largement répandue.

Les lasers à électrons libres (LEL) font partie de la famille des accélérateurs, comme les synchrotrons classiques qui produisent un rayonnement cohérent par émission stimulée, tel l’European synchrotron radiation facility (ESRF) à Grenoble ou le synchrotron SOLEIL à Paris-Saclay, et dont le principe de fonctionnement est basé sur un anneau de stockage d’électrons. Ils se distinguent cependant de ces derniers, par leur monochromaticité, leur forte intensité et la faible durée des impulsions de lumière qu’ils peuvent produire. De même que les lasers conventionnels, les LEL produisent une lumière cohérente mais beaucoup plus intense et directionnelle. Ils donnent ainsi accès à des domaines spectraux jusqu’ici peu ou pas accessibles aux lasers classiques : infrarouge, rayons X et XUV.

Cette rubrique ne contient aucun article.